la fin des likes sur instgram

La fin des likes sur Instagram

Pourquoi Instagram a-t-il décidé de supprimer les likes ? Quel avenir pour les influenceurs et les marques ? On vous explique tout !

 La suppression des likes sur Instagram est actuellement en phase de test. Celle-ci a été déployée il y a quelques mois dans sept pays : l’Australie, le Brésil, le Canada, l’Irlande, l’Italie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et s’étend aujourd’hui aux États-Unis et en France.

Si vous avez été sélectionné pour le test, vous verrez une bannière en haut de votre flux d’accueil vous indiquant pourquoi vous ne voyez plus de likes sur les publications d’un autre utilisateur. Il n’y a aucun moyen d’activer les likes cachés ou de vous désinscrire si vous faites déjà partie du groupe de test.

 Cela représente un changement majeur dans le fonctionnement d’Instagram et le comportement de ses utilisateurs. En effet, le nombre de likes sur un post a longtemps été une sorte de symbole, qui a petit à petit vu naitre une génération d’influenceurs capables de monétiser – pour certains au prix fort – ces fameux petits cœurs rouges.  

Alors pourquoi la plateforme a-t-elle pris cette décision ?

Il semblerait que le réseau social souhaite préserver la santé mentale de ses membres et les pousser à partager un contenu plus authentique, sans se laisser happer par « la course aux likes » et au fait de se comparer aux autres.

Comme Adam Mosseri, le PDG de la plateforme l’explique : 

« L’idée est de dépressuriser Instagram et d’en faire un espace plus axé sur les connexions, les conversations et la communauté, en particulier pour les jeunes. »

  Ou encore, comme répété par Mark Zuckerberg himself :

« Nous voulons que les gens soient moins intéressés par le nombre de likes d’un post; et se concentrent davantage sur la connexion avec d’autres personnes. »

 La grande question qui se pose désormais est : comment cela va-t-il affecter l’éco-système économique né sur la plateforme, entre les influenceurs et les marques ?

Certains dirons que les Story Instagram, qui n’ont pas de statistiques publiques, ont pourtant explosé en popularité auprès des utilisateurs, des marques et des influenceurs.

Comme Claire Byrne l’explique dans un article sur vogue.fr :

« cela n’aura un impact que sur celles et ceux qui n’ont pas de véritable influence ou d’engagement fort; soit surtout ceux et celles avec de faux abonnés ou des abonnés achetés.

Aujourd’hui, De nombreuses marques réclament beaucoup de chiffres et analysent les publications achetées sous tous les angles, dans le cadre de l’accord. À supposer que cette information soit encore accessible pour les influenceurs et influenceuses, elle le sera tout autant des marques« .

Ainsi, il sera a priori plus difficile pour une marque d’évaluer le degré d’engagement de leur communauté; mais un bon kit média d’influenceur saura répondre à leurs interrogations.

Probablement une bonne nouvelle également pour les plateformes de marketing d’influence; qui ont généralement accès aux analyses Instagram des influenceurs et peuvent partager leurs données avec les marques ;qui cherchent à trouver les bons influenceurs avec lesquels s’associer.

Dans le même temps, les marques se concentrent déjà sur la création de partenariats à long terme avec des influenceurs engagés. En sélectionnant des influenceurs créateurs de contenus qualitatif qui entretiennent une relation authentique avec leurs followers.

L’influenceur de la santé et du bien-être @davecoast – aux États-Unis, est en tout cas enthousiasmé par ce changement, espérant que ce sera

«un pas dans une direction plus authentique, où les marques commenceront à regarder d’autres mesures qui donnent plus de sens; comme la portée, les impressions, etc ».

 #Affaireàsuivre, donc

>