SEO, SEA, SMO, SME… On vous explique !

À l’ouverture d’une entreprise, l’élaboration de stratégies de communication et de marketing sont primordiales. Parmi elles, on retrouve l’indispensable : le site internet. Permettant d’être identifié lorsqu’un internaute tape des mots clés spécifiques dans sa barre de recherche, c’est ainsi le référencement qui va permettre à votre entreprise d’apparaitre dans les premières pages de résultats, ou dans les dernières…

Pour améliorer son référencement, vous avez certainement déjà entendu de multiples acronymes, qui ne vous évoquent pas grand chose : SEO, SEA, SMO, SMA…

Pour vous aider à comprendre les solutions magiques pour améliorer la visibilité de votre entreprise, Chronique vous fait un décryptage ! 

Le SEM (Search Engine Marketing) se décompose en deux parties : les moteurs de recherche et les médias sociaux. 

Cette partie concerne uniquement les moteurs de recherche. Les techniques SEO et SEA sont donc deux différentes manières d’améliorer sa position dans les résultats de recherche. 

Le SEO, c’est le référencement naturel : on cherche à améliorer sa position dans les résultats de recherche en optimisant son site, son contenu. C’est du trafic organique que l’on attend là, c’est à dire des visites d’internautes arrivés sur notre site web en ayant fait une requête sur un moteur de recherche. 

Le SEA, c’est le référencement payant. Pour les entités les plus pressées, ou à la recherche de la “top position”, il est possible d’acheter des liens dits sponsorisés. Pour ceci, c’est un système d’enchères qui est mis en place. Une entreprise peut ainsi décider de miser X euros sur un mot Y. Ainsi, la position dans les résultats de recherche dépendent ici du montant déboursé pour ce mot clé, de la pertinence de l’annonce (termes utilisés) et de son taux de clic. 

Une entreprise qui a recours au référencement payant est clairement identifiée dans les résultats des moteurs de recherche : le terme “annonce” est apposé à coté du lien du site web. Ainsi, les internautes peuvent décider de visiter un site web en toute connaissance de cause des stratégies utilisées par l’entreprise. 

Le SMO (Social Media Optimization) Le SMO évoque l’optimisation des réseaux sociaux d’une entité afin d’améliorer son référencement global. Ainsi, la bonne alimentation des réseaux sociaux d’une entité devient un réel appui dans la stratégie d’une entité. L’avantage des réseaux sociaux est énorme : l’échange avec les consommateurs et/ou la cible est clairement facilité. 

Mais la communication sur réseaux sociaux a également des inconvénients : les contenus produits sur les réseaux sociaux ne sont pas directement pris en compte par Google en terme de référencement. Ainsi, si une entité poste une publication intégrant une suite de mots clés, l’internaute qui tapera les mêmes mots clés sur son moteur de recherche n’obtiendra pas cette publication en guise de résultats. 

Pour faciliter la croissance de la notoriété d’une entité, une version “payante” est proposée, de la même manière que pour le référencement sur moteur de recherche.

De la même manière que l’on remarque lorsqu’un référencement a été payé, sur Facebook ou Instagram, la mention “post sponsorisé” apparait en dessous du pseudo. 

web marketing se décompose en deux parties : 

En bref, pour référencer au mieux votre entité, une complémentarité des outils est de mise : pour garder une position permanente dans les moteurs de recherche, le SEO est indispensable, mais pour une campagne coup de poing, le SEA est votre meilleur ami !